COLLECTION ADULTES

UNE VIE COULEUR VERT PAYS

MON 1ER ROMAN AUTO EDITE

 

sortie d’un roman paysan le 01/04/2008

 

Roman dont l’action se déroule à la fin du XX eme siècle, début XXI eme.

Une saga paysanne dans laquelle vous découvrirez un jeune couple de paysans armés de courage pour supporter les diverses crises agricoles qui parcourent leur vie !

Les êtres y cheminent entre bonheur et crainte du lendemain. Ils connaîtront aussi la crise de la vache folle…

             "Une vie couleur vert pays"

Je signe ici mon premier roman, mélange de fiction et d’expériences vécues. 

 

 

4eme de couverture :


Cette saga familiale s'ouvre sur la découverte du monde rural par une jeune citadine. Une nouvelle vie s'offre a elle avec la joie de vivre au contact des bêtes, des traditions rurales et des frémissements de la campagne... Les êtres y cheminent entre bonheur et crainte du lendemain.  Cette vie de paysan à laquelle Françoise s'est mariée, sera remplie de courage, de ferveur, de pudeur et de ténacité. Mais la maladie touchera aussi l'héroïne de plein fouet !

Une saga paysanne qui sent bon le blé et le vent des prairies sous le ciel de l'amour, dans ce Limousin ou ils ont choisi de vivre...

Comme l'écrit Françoise sur son petit carnet :
" Limousin, terre d'accueil, nous t'avons choisi pour y vivre, pour y travailler. Nous te confions notre avenir et celui de nos enfants. Tu es l'espoir de notre réussite; aide-nous à nous épanouir et ne pas regretter de t'avoir choisi comme pays de vie !"

 

Extrait 1 :

 

Un après-midi, comme à son habitude depuis plusieurs jours, Françoise vient aider pour les foins. Elle se sent bien dans cette campagne verdoyante aux odeurs d’herbe fraîchement coupée. Le parfum du foin juste coupé bouleverse la jeune fille, un parfum envoûtant, l’emplit de bonheur. Les jours si longs et chauds, les oiseaux, les sauterelles, tout est magique jusqu’au soir venu. Comme une divine caresse, Françoise savoure ces moments de plénitude. Elle emplit son coeur et son corps de ces souvenirs, de ces odeurs afin de les garder et les savourer comme un trésor lorsqu’elle sera retournée à Paris. Son esprit vagabonde au milieu des senteurs. Jean l’interpelle, elle reprend ses esprits et repart au dur labeur des fenaisons.

Après avoir fané et bottelé en petites bottes rectangulaires, ils ramassent celles-ci sur un plateau ; Françoise les arrange comme Jean le lui a montré afin que les bottes s’entrecroisent pour ne pas tomber du char. Jean lui passe les bottes en les portant à bout de bras avec une fourche, il transpire à grosses gouttes, torse nu, bien musclé, sa peau dorée par le soleil, qu’il est beau !

 

Extrait 2 :

 

La ferme avait dû avoir une vie antérieure très active que Françoise n’arrivait pas à imaginer tant l’abandon l’avait détruite. Sur la nature encore à peine réveillée, un beau soleil coulait à pleines brassées des effluves chargées de douceur. Les bruns, les mauves, les prés marbrés de vert, les bourgeons qui osaient s’ouvrirent. Pas de doute, le printemps était bien arrivé.

Jean était heureux. Jamais il n’avait fouillé la terre d’un labour si profond, elle était à lui. Il voulait la pénétrer, la féconder jusqu’au ventre. Le soir, il rentrait, fatigué, avec son tracteur et sa charrue dont les socs luisaient comme de l’argent où la terre, par endroits, s’agrippait pour ne pas être abandonnée. En mars, il hersa ses blés puis ses avoines, multipliant les soins, se donnant tout entier. Il retournait souvent voir ses pièces de terre. En amoureux, il en faisait

le tour, se baissait et prenait d’un geste accoutumé une poignée, une motte grasse qu’il aimait écraser, à laisser couler entre ses doigts, heureux s’il ne la sentait ni trop sèche ni trop humide, flairant bon le grain qui pousse. Il y avait ces temps-ci un bon vent qui apportait la chaleur.

Les cumulus passaient haut dans le ciel bleu et le soleil du printemps chauffait la terre, réveillait les arbres. Tout chantait, tout était prêt pour l’été, pour la grande fête des éclosions et des récoltes. Il attela la charrue et partit tôt le matin pour labourer son champ.

Depuis plusieurs jours, il faisait un temps magnifique, il ne fallait pas attendre que la sécheresse rende le sol trop dur. Il régla les socs de manière à faire des sillons bien profonds pour que la terre en se retournant enterre les mottes d’herbes. Il y aurait ensuite juste à passer la herse avant de semer. Il vit que la terre était belle, d’une couleur caramel, ni trop collante ni maigre. Il descendit du tracteur pour l’émietter entre ses doigts. Il pourra faire du beau maïs avec une terre pareille et l’an prochain y semer du blé.

 

ISBN : 978-2-9531541-1-5        188 pages

              

 

mon 1er site auteur : http://l-ecriture-de-laurence.over-blog.com  

 

 

INFO :  LIVRE PRE SELECTIONNE POUR LE PRIX LITTERAIRE NATIONAL HANDILIVRES 2008 -2009  il a terminé dans les 3 premiers romans !

 
 
 LIVRE EN STOCK TOUJOURS DISPONIBLE A LA VENTE
 

    

 


UN ORAGE D'AMOUR

2em roman paru en 2009 AUTO EDITE

"Un orage d'amour"

Romantisme....

 

4eme de couverture :

"Sophie, femme de cinquante ans, mariée, heureuse, redécouvre l'amour par hasard, quitte tout pour cet homme avec lequel elle se sent rajeunir et redevenir une femme !
Mais sa conscience ne lui permet pas de vivre tranquille...
Sa vie sera remplie de rebondissements !"

196 pages d'amour et d'aventure pour ensoleiller vos journées.... un livre à ne pas manquer !
ISBN : 978-2-9531541-6-0
   

LIVRE EN STOCK DISPONIBLE A LA VENTE

 
 

UNE VIE QUI N'EN FINIT PAS

3ème roman AUTOEDITE EN 2010

 

UNE VIE QUI N'EN FINIT PAS 
Roman mystique, un peu fantastique , où l’auteure s’en ai donné à cœur joie pour écrire une histoire où une maison et ses habitants vont vivre des aventures passionnantes entourés de fantômes, de revenants et même se retrouver projetés dans le futur !
Un voyage dans le monde des vivants et « des morts », qui nous tient en haleine pendant les 340 pages du roman !
 
ISBN 978-2-9531541-8-4
 
4eme de couverture :
 
Si le temps n’est vraiment qu’une illusion pratique, si le passé et l’avenir se confondent, alors il se peut que nous soyons, à chaque instant, rejoints par ceux qui, venus avant nous en ce monde, ne se résignent pas à le quitter.
Alors il se peut que les fantômes existent ! 
Le roman de Laurence n’est pas une banale histoire de maison hantée, mais une tentative originale pour nous convaincre que le passé n’est jamais fini et que chacun de nos actes tombe dans l’éternité et y dessine à l’infini les cercles toujours recommencés du destin.
 
  
  LIVRE EN STOCK DISPONIBLE A LA VENTE ( PEU D'EXEMPLAIRES)
 
EXTRAIT :
 
Annie se détendit. C’était là le même bavardage vague et peu convaincant que celui que leur avait déjà fait entendre Eléonore. Soulagée, elle se laissa aller à ses pensées et ne prêta qu’une oreille distraite aux descriptions du médium, qui à présent parlait d’un pendu, puis d’un petit chien blanc. La mention du chien lui remit en mémoire le fameux Rami, invisible et présent, et elle songeait avec insouciance à l’animal, lorsque, comme si cette évocation muette eût été un signal, la terreur fit son apparition.
Elle s’insinua lentement, sournoisement, dans la pièce, comme un filet d’eau sale filtrant par la fente d’un mur. Une voix   Une voix qui n’appartenait à aucun de ceux qui faisaient cercle autour de la table   se mit à marmonner des paroles inintelligibles. Tout d’abord elle ressembla au son que fait un vieux disque vinyle sur un électrophone réglé à une vitesse trop lente. Puis le bourdonnement sourd devint à la fois puissant et plus précis ; on commença à distinguer quelques mots. Le médium était rigide, et son poignet tressautait entre les doigts d’Annie. Cette fois, Eléonore était vraiment en proie à la terreur, et cela pour une excellente raison : elle savait que la voix épouvantable qui continuait à marmonner ne sortait pas de sa gorge. Elle n’était pas la seule à savoir : Annie avait compris que le son provenait non de sa droite, mais de sa gauche. D’Elisabeth ! 
Les autres supposaient, bien entendu, que Madame Eléonore était en train de parler en état de transe, et ils se mirent à observer un silence total. Soudain, le froid parut plus intense.
La voix n’avait pas prononcé plus de six paroles intelligibles, lorsque, sous l’effet d’une tension nerveuse devenue insupportable, Eléonore lança un hurlement qui n’avait rien d’humain. Son cri arracha le reste de l’assistance à la paralysie où l’avait plongée l’horreur ; on entendit des bruits de chaises repoussées en arrière, des exclamations, des questions. L’électricité se ralluma. L’espace d’un éclair, Annie vit nettement Clément qui, la main encore posée sur l’interrupteur, le corps plaqué contre le mur, le visage livide, la regardait…
Non, ce n’était pas elle qu’il regardait, mais Elisabeth, toujours assise à côté d’elle. Clément savait.
Au prix d’un effort surhumain, Annie tourna la tête pour regarder la chose qui se trouvait près d’elle : muette, à présent, yeux baissés, mains immobiles. Les traits d’Elisabeth n’avaient pas changé : Annie reconnut le nez fin de sa nièce, sa bouche délicate. Et cela ne fit qu’exaspérer son sentiment d’horreur, car elle savait, avec une certitude d’où toute logique était exclue, que, lorsque la jeune fille se tournerait vers elle, quelque chose qui n’était plus Elisabeth la regarderait par les yeux de celle-ci.
 

L'ORDONNANCE DU COEUR

Livre inspiré du vécu de l'auteur

écrit en gros caractères pour un meilleur confot de lecture ....Autoédition

 

livre en stock disponible à la vente

 

4eme de couverture :

 

L’histoire de Chantal, jeune fille moderne, enjouée, est vécue certainement par des milliers de jeunes filles dans le monde. Elle va suivre un chemin de vie rempli de découvertes, de joies. Elle rencontre l’amour qu’elle vivra intensément. Son parcours au sein d’une école renommée est exemplaire malgré les difficultés d’adaptation. Elle y étudiera cinq années.

 

 

 

EXTRAIT :

 

Ses yeux verts éclairent son doux visage entouré de deux longues tresses rattachées entre elles par une barrette de couleur vert olive, en harmonie avec sa tenue du jour, choisie avec un goût parfait de jeune fille à la mode.

De ses longs cheveux auburn qu’elle avait brossés avec soin, se dégageait une féminité naissante qui renforçait l’impression de maturité donnée par cette jeune femme de quinze ans.

Chantal avait atteint sa taille d’adulte et ses formes généreuses la laissaient paraitre cinq ans de plus…

 

Après avoir vérifié une dernière fois sa coiffure, la tenue de ses vêtements, Chantal entendit sa mère l’appeler et descendit l’escalier avec toute la grâce et la légèreté d’une gazelle.

Elle grimpa dans la voiture qui la conduisit en quelques minutes à la gare RER la plus proche.

L’aventure commençait.

Sa mère venait de la déposer à l’entrée du nouveau monde, le monde des grands.

Chantal venait de franchir la barrière qui séparait l’enfance de l’adolescence.

Que lui  réservait ce monde tant secret, tant « sectaire », tant décrier pas les adultes ?

Les prochains jours allaient devenir la vitrine de son avenir.

 


MA SORTIE DE L'ENFER

Paru en 2012 aux éditions  " Souvenirs d'antan"

 

 

livre témoignage

 

Ma sortie de l’enfer,

le journal de ma nouvelle vie

(Ou comment vaincre la Sclérose.En.Plaques)

 

Ce livre raconte mon histoire. Vous allez y découvrir le combat que j’ai mené pour vaincre la maladie.

J’ai eu la volonté de dire non à la SEP, de sortir du fauteuil roulant après dix ans d’une vie terne. Je suis fière d’être devenue une femme debout.

L’énergie, que j’ai puisée lors de mon désespoir, m’a aidé à sortir la tête de l’eau. J’ai su trouver les mots et les gestes qui m’ont guérie de l’apocalypse…

En partage, j’espère apporter un espoir à celles et ceux qui trouveront la force d’essayer, car beaucoup n’ont pas la volonté de prendre en charge leur santé détériorée et se disent : « je ne pense pas que cela pourrait m’améliorer ».

 

 

A propos de l'auteur :

Laurence a en 1999 une première poussée de sclérose en plaques. Cette maladie, qui touche environ 80 000 personnes en France, fait peur, non sans raison. Il n'y a pas de traitement (sauf très lourd) et pas de guérison à espérer. Juste que cela n'évolue pas trop vite ! Il faut vivre avec une épée de Damoclès ! A quand la prochaine poussée?... Une vie à refaire, tout à repenser... Elle souhaite faire partager ses 11 années de maladie, de batailles, de rencontres, d'expériences et donner un espoir. Aujourd'hui elle témoigne qu'il est possible de "sortir du tourbillon" et de ne pas se noyer.

 

 

Extrait :

 

Parfois je me demande ce que je fais là devant mon ordinateur à écrire ce livre. Je me questionne sur l’idée qui m’a traversé l’esprit. Je me questionne sur les raisons qui m’ont poussée à écrire ce témoignage, car il s’agit bien là d’un témoignage. Alors je plonge en moi et je sais… Je sais que je fais le choix de me réaliser, d’avancer sur mon chemin, et ce choix consiste aussi à faire passer mon message. Je désire faire comprendre à tous les malades de la Sclérose En Plaques, ou d’autres maladies dites incurables, que leur vie n’est pas finie, que leur combativité est toujours présente en eux, et, qu’avec l’aide d’une main tendue, un peu de volonté, un peu d’obstination, ils pourront alors faire abstraction de leurs tourments, de leur maladie en la rangeant dans un petit tiroir à l’abri des regards indiscrets ; ils seront alors fiers d’avoir pris le dessus pour diriger leurs pas et pouvoir continuer leur chemin de vie. Ils auront su regarder leur reflet dans un miroir pour s’apercevoir de leur déchéance et leur cœur désirera vivre à nouveau sereinement. Mes mots peuvent vous toucher, résonner en vous, vous ouvrir de nouveaux horizons mais vous resterez seul devant l’aboutissement de votre propre décision. Si vous ne souhaitez pas surmonter cette épreuve et combattre le mal qui est en vous, vous ne lirez ce livre qu’en simple témoignage et non pas comme, peut-être, un exemple à essayer de suivre… Je vais partager avec vous ma démarche personnelle, corporelle, émotionnelle, relationnelle, qui m’a permis d’évoluer vers un avenir plus agréable à vivre, à mon sens. Il vous parlera de ma prise de conscience, de ma guérison psychologique et physique, du dépassement de mes souffrances et je souhaite qu’il vous permette de trouver le courage de « guérir »… pas guérir de la maladie, non, moi-même je ne suis pas sauvée « scientifiquement parlant », mais guéris de vos idées noires, des mauvaises ondes planant sur vous, de tout ce qui vous empêche d’avancer sur votre propre chemin. J’ai eu ce courage qui m’a demandé un effort surhumain mais qui m’a libérée de tant de souffrances… J’ai appris à m’aimer, à me regarder et à ne plus avoir honte de mon état physique dans lequel ma déchéance m’avait entrainée ; j’ai pris conscience que j’étais la seule coupable de ce que je vivais, la seule responsable de ma réalité. J’ai réappris à sentir et ressentir, à faire confiance à mes sensations, mes perceptions, mon équilibre et mes sentiments.

 

livre de poésie " Au jardin des mots"

paru chez " les editions des souvenirs d'antan" en 2014

livre de poésies 

 

livre en stock disponible à la vente 


COLLECTION JEUNESSE

POUR LE BONHEUR DES ENFANTS

Pour le bonheur des enfants

 

C'est mon premier livre pour la jeunesse !

 

il comporte 6 petites nouvelles agrémentées d'une belle illustration au début de l'histoire...

 * Marguerite veut prendre le train : c'est l'histoire d'une vache limousine qui rêve de voyage en regardant passer les trains...

 * Kévin et sa grand-mère extraordinaire : c'est l'histoire d'un petit garçon de 4 ans qui est en admiration devant sa grand-mère en fauteuil roulant ! ( histoire écrite lorsque j'ai appris que j'allais devenir grand-mère pour la 1ere fois et d'un petit fils...)

 * Les aventures de Nicolas : bébé puis petit garçon turbulent il lui arrive des tas d'aventures..

 * l'histoire de Feu : Feu est un chiot bouvier bernois qui grandit quelque fois en faisant des bêtises...

 * Les vacances de Chloé : les meilleurs souvenirs de vacances d'une petite fille de 10 ans...

 * Les engins catastrophes : un tracteurs, une voiture et un fauteuil roulant devenus fous....

 

livre à lire seul ou çà se faire raconter ... convient aux enfants de 3 à 12 ans

 

livre en stock disponible à la vente


L'ABECEDAIRE EN IMAGES

L'abécédaire en images

 

convient aux enfants commençant l'apprentissage de la lecture de 3 à 6 ou 7 ans.

Chaque lettre a une image et des mots mais l'enfant doit aussi trouver des mots avec la lettre !

A la fin du livre un jeu à faire avec une grande personne : classer les mois de l'année dans l'abécédaire et classer 12 éléments cités avec le mois correspondant !

 

livre en stock disponible à la vente